C’était la fin des vendanges sur le vignoble alsacien, mais aussi le début de certaines fermentations alcoolique. Toutes les grappes ou presque (*1) étaient coupées et pressurées. La magie était en train d’opérer à l’intérieur des cuves et le vin commençait tout juste à prendre vie... Retrouvez...