Le « vin des abeilles » est un concept insolite que nous avons récemment découvert lors d’une expédition dans le vignoble de Provence. Conviction éthique ou bien nouvelle technique de viticulture, quelque soit la raison à l’origine de cette innovation, des questions persistent… L’installation de ruches au sein des vignobles a-t-elle une conséquence sur le vin ? Quel est l’impact de ces nouvelles ouvrières viticoles sur la vigne ? Pour le découvrir, nous sommes parties à la rencontre de ces viti-apiculteurs, de leur vin et de leurs ruches. 

LES ABEILLES DANS LES VIGNES :  LE MONDE DU VIN ÉTUDIE LA QUESTION

Convaincu que pour créer un vignoble écologiquement durable, il existe tout un écosystème vivant, le Domaine du Chêne Bleu – niché au cœur de l’appellation Ventoux – a lancé il y a quelques années un projet inédit. Il s’agit de Sustana-BEE-lity, une recherche passionnante qui étudie l’impact des abeilles sur la vigne.

Pour prouver que les vignes peuvent s’auto-polliniser, le vignoble a d’abord éliminé l’utilisation de produits chimiques afin de renforcer le sol et les vignes et inciter la multiplication de fleurs sauvages. Ensuite, en implantant des ruches ses vignes, le Chêne Bleu a ainsi pu démontrer une portée positive sur la production viticole. Selon  les résultats de cette étude, une telle pollinisation pourrait entraîner une augmentation de la production viticole allant jusqu’à 30 %. Une expérience qui renforce l’importance du rôle des abeilles dans la reproduction des fleurs de la vigne.

Tout compte fait, bien qu’elles ne soient pas indispensables dans le processus de production du vin, les abeilles sont néanmoins des ouvrières viticoles intéressantes à embaucher.

LE VIN DES ABEILLES : UNE NOUVELLE FAÇON DE CONSOMMER ÉTHIQUE

Les termes de “vin naturel”, “biodynamique”, “agriculture biologique”,ou encore “Haute Valeur Environnementale” vous sont déjà peut-être familiers. Mais aviez-vous déjà entendu parlé du vin labellisé Bee Friendly ? Ce type de vin est tout simplement issu d’une viticulture respectueuse de l’environnement et plus spécifiquement respectueuse des insectes pollinisateurs. 

Ce label est une certification HVE – Haute Valeur Environnementale – de niveau 3. Il signifie que la viticulture est raisonnée, avec une faible dépendance en intrants et un grand respect de la biodiversité.

Les exigences de ce label sont composées de 27 critères établis par un ensemble d’experts en abeilles et agriculture bio. Pour résumer, ces conditions encadrent l’utilisation d’intrants, préservent la biodiversité et protègent les insectes pollinisateurs lors des diverses opérations agricoles. Valable pour tout type d’agriculture, la certification Bee Friendly assure une consommation éthique axée sur la protection des abeilles.   

Bien que tous les vignobles ne poussent pas leur “labellisation” aussi loin, certains choisissent néanmoins de faire intervenir les abeilles pour assurer la biodiversité tout en produisant du miel de qualité. C’est par exemple le cas du Château la Martinette avec son délicieux Miel Martine qui a décidé de faire renaître une tradition de ruche ancestrale. Le miel de ce Domaine est un produit qui révèle l’équilibre parfait entre le savoir-faire des abeilles et celui des hommes. Sa production,  s’inscrit dans une démarche responsable qui préserve les abeilles, implique de nombreux acteurs locaux et met en valeur une région et ses ressources.

Pendant longtemps, les ruches et les vignes ne faisaient pas bon ménage, en raison de l’utilisation des pesticides. Aujourd’hui, la mise en place d’un rucher dans un vignoble possède de nombreux atouts. Intégrer les abeilles dans les vignes, qui sont une espèce menacée, permet de soutenir la filière apicole, de créer de nouveaux produits, d’augmenter la production viticole mais surtout de respecter l’environnement.

Ainsi, tous les vignobles qui font cohabiter vignes et abeilles se constituent une feuille de route raisonnée et éthique et apportent la preuve qu’un environnement sain permet d’obtenir un vin meilleur.