Sélection rosé: chic, arty ou convivial ?

914 views
rosé

Souvent dénigré par les amateurs de grands crus, le rosé fait pourtant partie des boissons les plus prisées pour accompagner nos mets d’été !

À table ou juste pour l’apéritif, ce vin de vacances ne doit plus être considéré comme un vin de soif. Même s’il reste encore de nombreuses bouteilles médiocres qui encombrent le marché, la qualité du rosé a largement progressé.

Convivial et frais, lorsqu’il est simple, ce dernier dégage des arômes très fruités aux parfums de fraises, d’abricots, de framboises et parfois même de bonbons acidulés. Les plus complexes et délicats, revêtent des arômes d’agrumes, de fleurs et d’herbes sauvages.

Vins de plaisir ou vins de gastronomie, voici ci-dessous quelques-unes de nos cuvées de l’été :

– Les plus chics – 

Des rosés hautement recommandables à déguster avec un repas élaboré ou à offrir à des personnes distinguées !

IMG_2308

Première du Domaine Figuière

On l’avait déjà présenté mais Première reste l’un de nos rosés préférés. Ses notes d’abricots et de pêches blanches, sa bouche ronde et minérale dominée par la fraise et quelques notes poivrées, en font un vin absolument digne d’intérêt.

Appellation : Côtes de Provence (La Londe)

Particularité : certification biologique ECOCERT

À déguster avec : un tartare de poisson, une brouillade aux oursins, un apéritif dinatoire sophistiqué…

Prix : 13,90 € (75cl) ou 83,40 €  (le carton de 6 bouteilles)

Capture d’écran 2017-05-14 à 14.43.46

Symphonie du Château Sainte Marguerite

L’un des meilleurs rosés de gastronomie conditionné dans une bouteille au design incroyable. Fin, floral et délicat, il dévoile en bouche des notes élégantes de fleurs blanches et d’agrumes.

Appellation : Côtes de Provence (La Londe)

Particularité : Cru classé Côtes de Provence et certifié vin biologique

A déguster avec : une cuisine élaborée (risotto de truffes et Saint Jacques, crustacés…)

Prix : 19 € (75 cl)

– Les plus artistiques – 

Elles nous séduisent grâce à leur jolie étiquette mais surtout par leur finesse aromatique et leur vivacité !

IMG_3006

Rosarté du Château la Tour de l’Évêque (Babeyrolles)

Designée par le célèbre créateur du personnage Monsieur A (André Saraiva), la cuvée Rosarté est issue du même producteur que Pétale de Rose (reconnu comme le premier rosé pâle en Provence).

Appellation : Côtes de Provence (Pierrefeu)

Combinaisons originales à tester : des oursins, des soufflés au fromage ou de la cuisine asiatique.

Prix : 15 € (75 cl) ou 30 € (magnum)

Capture d’écran 2017-05-11 à 19.11.51

Clarendon du Domaine Gavoty

Un rosé raffiné et structuré qui présente un nez subtil de fruits rouges et d’agrumes. Issu de jus de saignée et élaboré à partir des plus vieilles vignes de l’exploitation.

Appellation : Côtes de Provence (Cabasse)

À déguster avec : un poisson à chair fondante, comme le turbot poché ou la daurade grillée

Prix : 14,50 € (75cl), 33 € (150 cl), 87 € (le carton de 6 bouteilles)

– Les plus conviviales – 

Avec une teinte d’un rose plus franc, ce sont des rosés de table plus vineux que l’on aimera déguster avec nos grillades !

18516253_669881906536362_81999341_n

La Robe d’Ange du Domaine Clos Fornelli

Un rosé d’une belle vinosité qui dévoile des arômes épicés et fruités. Ce vin se distingue des rosés de soif par sa couleur, sa belle matière et ses sucres résiduels.

Appellation : AOC Corse

Particularité : il peut vieillir un peu plus que les rosés traditionnels

À déguster avec : des grillades

Prix : 9,80 € (75 cl)

18449996_668956423295577_1864312382_n

Jas d’Esclans 

Un vin de soleil, rose saumoné, gourmand et fruité (fruits rouges) qui révèle une bouche ronde et des notes de fruits confits.

Appellation :  Cru classé AOP Côtes de Provence

Particularité : il peut vieillir un peu plus que les rosés traditionnels

À déguster avec :  des grillades ou une bouillabaisse

Prix : 11,70 € (75 cl)